Par la forme, les couleurs ou les finitions, il y a quelque chose d’unique dans chaque packaging. Une dimension que l’on retrouve également par le biais des techniques d’impression et il y a de ce côté-ci une foule d’options parmi lesquelles faire son choix ! Du numérique à l’impression offset en passant par la flexographie, comment obtenir le rendu unique pleinement adapté à vos besoins ?

Suivez le guide, et les procédés d’impression n’auront plus de secrets pour vous !

 

L’impression numérique de packaging

Adaptée pour : La papeterie traditionnelle, l’emballage, les livres, le textile.

En 1992 apparaissait la toute première imprimante numérique Xerox 4700. La HP Indigo suivait en 1993 et l’impression numérique prenait son essor tout au long du reste de la décennie.

L’impression numérique repose sur la transmission de données informatiques entre un ordinateur et une imprimante. À la différence de l’imprimerie traditionnelle qui nécessite des accessoires spécifiques qu’il faut changer à chaque tirage, le procédé numérique fonctionne en flux continu sans aucune étape de préparation.

 

un nuancier de couleurs
un nuancier de couleurs

 

On apprécie tout particulièrement sa qualité d’impression et la possibilité de modifier son document en cours de route. Idéal pour multiplier les séries adaptées à certaines cibles spécifiques sans avoir à repartir de zéro à chaque impression !

Principalement adaptée aux faibles tirages,  l’impression numérique se décline en deux techniques principales : 

  • L’impression numérique à jet d’encre, par laquelle un jet d’encre est projeté sur le papier via une charge électromagnétique. Si le coût d’achat de l’imprimante reste accessible, les cartouches durent moins longtemps que le toner des imprimantes laser ce qui pourrait à terme revenir plus cher. C’est la raison pour laquelle vous éviterez cette technique pour les grandes séries.

 

  • L’impression numérique laser ou graphique, qui repose sur l’utilisation d’encre en poudre (toner) appliquée par électricité statique. On aime ici la qualité et la rapidité d’impression malgré un coût d’achat plus élevé et un entretien un peu plus complexe. À privilégier pour les grands tirages, les textes et les graphiques.

 

Les plus

  • Facilité d’utilisation.
  • Charge rapide.
  • Design flexible.
  • Bonne résolution.
  • Coût économique pour les petits tirages.
  • Réduction du gaspillage papier grâce au flux continu.

En plus d’une réduction du gaspillage papier, on apprécie également la réduction des déchets chimiques permise par cette technique d’impression. Et puisque l’écologie est un enjeu central des impressions d’aujourd’hui, on misera sur emboitage carton pour un impact le plus faible possible !  Découvrez sans attendre la gamme de packagings écologiques MonPackaging.

 

Les moins

  • Faible vitesse d’impression.
  • Coût d’achat élevé des encres.
  • Capacité de désencrage limitée.

 Vous n’hésiterez pas à appliquer un vernis en fin d’impression pour un rendu propre et une tenue optimale des couleurs !

 

L’impression offset de packaging

Adaptée pour : Les livres, les publicités, les affiches, les catalogues, l’emballage. 

L’impression offset ? Si elle vous dit quelque chose, c’est simplement qu’il s’agit de la technique d’impression la plus utilisée au monde.

Basée sur un procédé de répulsion d’eau, elle permet de reproduire le document ou le motif à imprimer sur une plaque en métal gravée. Plaque qui sera passée contre un cylindre recouvert de caoutchouc (le blanchet) afin de transférer à terme l’encre sur le support.

 

L'impression offset de packaging
L’impression offset de packaging

 

Le nombre de plaques utilisées dépendra du nombre de couleurs souhaitées. Généralement, c’est l’impression en quadrichromie qui remporte tous les suffrages. Celle-ci fonctionne avec 4 couleurs de base, le cyan, le magenta, le jaune et le noir.

Le transfert sera reproduit à diverses reprises afin de superposer les couches d’encre et obtenir le résultat souhaité.

À chaque technique d’impression ses fonctions particulières et celle-ci conviendra particulièrement aux grands tirages. Elle ne permettra pas en revanche de modification en cours de route comme avec l’impression numérique par exemple.

 

Les plus

  • Bonne résolution.
  • Vitesse de production élevée.
  • Possibilité d’imprimer sur des papier de grammage différents pour un rendu haut de gamme.
  • Bonne aptitude au désencrage.

 

Les moins

  •  Coût variable en fonction des encres et des plaques à remplacer.
  •  Séchage relativement lent par oxydo-polymérisation.
  •  Encres à base de solvant.

 

L’impression flexographique de packaging

Adaptée pour : les emballages, les étiquettes, les journaux. Idéale pour le film polyéthylène, le papier, le carton ondulé et le carton plat

La flexographie, ou flexo pour les intimes, c’est une technique d’impression reposant sur une forme imprimante souple en relief appelée le cliché. Similaire à l’offset sous de nombreux aspects, l’image est ici apposée sur le support via un cylindre ou une plaque photo polymère dont les dimensions peuvent atteindre les 1,30 m x 2,00  m ainsi qu’une épaisseur de 0,76 à plus de 6 mm.

La qualité d’impression dépendant de la finesse du cliché.

 

l'impression en flexographie
l’impression en flexographie

 

Généralement non recommandée pour de grands tirages, la flexographie s’adapte globalement à tous les types de supports et à tous les besoins en couleurs. C’est ce qui lui offre aujourd’hui une grande flexibilité d’utilisation et lui permet de disposer d’une gamme d’encres bien plus étendue que celle des autres technique d’impression (encre à base d’huile, à base d’eau…).

De quoi oublier la réalisation parfois complexe des clichés qui nécessitent un matériel très important :  châssis d’exposition, graveuse, séchoir, unité de traitement… 

La flexographie est aujourd’hui la technique d’impression qui connaît la plus forte progression. Affaire à suivre donc !

 

Les plus

  • Vitesse de production élevée.
  • Coût de production faible.
  • Possibilité de façonnage en ligne.

 

Les moins

  • Difficulté de reproduction des demi-tons.
  • Longue préparation des plaques.
  • Séchage long du fait de l’encre à l’eau.
  • Capacité de désencrage limitée.

 

L’impression sérigraphique de packaging

Adaptée pour : Le textile, les pièces à usage électronique, les pots en verre, le plastique l’aluminium. Supports plats ou en 3D.

Similaire à la technique du pochoir, la sérigraphie implique l’utilisation d’une toile en tissu polyester ou en fibre métallique placée sur un cadre en bois appelé châssis sérigraphique. L’encre y sera appliquée à l’aide d’une racle, couleur après couleur.

 

L'impression sérigraphique
L’impression sérigraphique

 

Le résultat sera fiable et durable.

Un procédé très intéressant car adapté à de nombreux formats et matières, mais qui ne permettra pas d’obtenir un résultat aussi fin qu’avec la pression numérique ou offset par exemple.

 

Les plus

  • Impression en petits et grands formats, pour les petits, moyens ou grands tirages.
  • Nombre de couleurs illimité.
  • Fiabilité du rendu des couleurs.

 

Les moins

  • Manque de finesse dans le rendu des couleurs.
  • Coût plus important au-delà des 1500 exemplaires du fait de la lenteur du tirage.

 

L’impression de packaging par héliogravure

Adaptée pour : Les photos et les images.

Inventée dans les années 1820, c’est l’héliogravure ou rotogravure qui ferme la marche de notre tour des techniques d’impression d’aujourd’hui. Ici, le cylindre métallique qui permettra de transférer l’encre vers le support est gravé en creux à l’inverse de l’offset qui repose sur des éléments en relief.

 

impression par héliogravure
Impression par héliogravure

 

Les encres utilisées, très liquides, rempliront les alvéoles du cylindre avant d’être apposées sur le support pour y imprimer le motif choisi. C’est la profondeur de ces alvéoles qui déterminera l’intensité du rendu des couleurs.

Plutôt recommandée pour les très grands tirages du fait d’un séchage parfois long, cette technique d’impression vous garantit un rendu exceptionnel de vos images, sans détérioration des couleurs ou de la finesse du rendu même en cas de série longue.

À réfléchir selon les spécificités de votre produit et les quantités dont vous aurez besoin pour votre prochaine campagne !

 

Les plus

  • Richesse des couleurs.
  • Qualité de reproduction des photos.

 

Les moins

  • Corrections difficiles.
  • Coût des cylindres en cuivre utilisés.

 

Les techniques de mise en relief

Envie d’aller encore un peu plus loin dans la personnalisation ? Rien de tel qu’un toucher particulier ou une petite pointe de relief pour donner un effet presque 3D à votre packaging ou à vos étiquettes.

Ici encore, vous avez l’embarras du choix !

Est-ce que ce sera plutôt un pelliculage ? Il s’agit d’un film plastique fin appliqué sur la totalité de votre emballage afin de permettre une protection optimale. Proposé en mat, soft touch, brillant ou embossed  parfois pour donner du relief, l’effet visuel y est des plus impactants.

Pour ne mettre que quelques éléments de votre packaging en avant, vous opterez pour un vernis sérigraphique. Appliquez-le sur le texte ou les illustrations pour un joli effet brillant ou mat qui aidera à les faire ressortir de l’ensemble.

 

une dorure sur une surface cartonnée
Une dorure sur une surface cartonnée

 

Inventé en 1440, le marquage à chaud quant à lui a trouvé ses lettres de noblesse dans le packaging de luxe et les coffrets haut de gamme. L’effet brillant évoque élégamment l’or soigneusement coulé dans l’estampage à chaud traditionnel. Celui-ci se décline aujourd’hui en une multitude de couleurs différentes telles que le noir, le cuivre ou l’argent.

Quant au gaufrage, il s’agit ici d’exercer une forte pression sous le papier pour créer un relief particulier tandis que le microfoulage consiste à enfoncer une partie ou l’intégralité de votre boitage afin de créer sous les doigts un effet unique.

Ne reste plus qu’à déterminer quelle sera la technique d’impression et de mise en relief la mieux adaptée à votre projet ! N’hésitez pas à faire appel à l’équipe MonPackaging, nous serons heureux de vous apporter nos conseils et notre expertise !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *