Indissociable du produit qu’il renferme, l’emballage assure une multitude de rôles. Il protège bien évidemment, il assure la conservation des denrées alimentaires et facilite le transport comme le stockage.

Il séduit également, il capte le regard du potentiel acheteur et affiche les informations essentielles relatives à son produit. Pratique et toujours plus malin, l’emballage produit n’est pas à prendre à la légère et s’élabore avec le plus grand soin.

Professionnels ou particuliers, suivez le guide pour en connaître tous les secrets !

 

Les différents types d’emballage

 D’apparence simple ou complexe, l’emballage produit se doit de répondre spécifiquement au cahier des charges du produit. Au fil de la chaîne logistique, on en dénombre 3 types différents :

 

  • L’emballage primaire : Il s’agit de la forme sous laquelle se présente le produit dans les différents points de vente. Les bouteilles renfermant les liquides, les pots contenant les yaourts, les sachets protégeant les chips ou les biscuits…

Omniprésent, l’emballage primaire est généralement complété par un suremballage, pas très bon pour la planète ! Certains magasins auront tendance à privilégier la vente en vrac ou les emballages simples pour limiter les déchets.

 

  • L’emballage secondaire : Généralement en carton, il favorise le transport des marchandises et leur mise en place dans les rayons. Il regroupe par exemple les yaourts par lots ou les sachets de biscuits dans un même paquet cartonné.

C’est généralement lui qui se place en rayon sous le regard du consommateur et qui détermine son choix. Avec  des dimensions optimisées, il facilite l’acheminement des marchandises et participe à réduire les coûts.

 

  • L’emballage tertiaire : La plupart du temps invisible pour le client, il correspond au regroupement des produits en unités de livraison. Ce sont les palettes filmées, les caisses, les houssages plastiques qui aident à la logistique et à la distribution.

On les retrouve notamment dans les enseignes low cost.

 

Spécifiques et complémentaires, les différents types d’emballage produit se succèdent au fil de l’acheminement d’un produit. L’eau est versée en bouteille (primaire) puis regroupée par lots dans un emballage plastique (secondaire).

Maintenue sur des palettes par un film thermorétractable (tertiaire), elle rejoint bientôt ses points de vente et de stockage.

 

L’emballage et la logistique

 Résistant et spécifiquement adapté à ce qu’il renferme, l’emballage produit facilite toutes les étapes du processus logistique. Il empêche la dégradation de la marchandise et les pertes financières et environnementales qui pourraient en résulter.

Dans nos régions, on estime à 2 ou 3 % la proportion de gaspillage des aliments. Un gâchis lié à des conditions inappropriées de transport et d’emballage.

Bien pensé cependant, il permet de gagner en efficacité et de gérer l’acheminement et le stockage de manière optimale. À la clé, un gain de temps et d’argent et l’assurance d’une préservation de l’intégrité de la marchandise.

 

  • Le transport : Dans le respect des dimensions du produit, l’emballage participe à la protection contre les chocs et les agressions extérieures. Les intempéries, la lumière et les attaques physico-chimiques ne doivent pas s’y infiltrer !

Pour une protection optimale, il est généralement conseillé d’opter pour un emballage légèrement plus grand que le produit contenu. Un rembourrage permet dès lors de caler au mieux la marchandise.

 

Protégez votre emballage produit
Protégez votre emballage produit si vous vendez à distance (catalogue, app, internet,…)

Parfaitement adapté, l’emballage produit optimise également l’utilisation des véhicules avec un taux de remplissage pouvant atteindre les 100 %. C’est le transport de masse et cela réduit les coûts et la fréquence des trajets. Des bénéfices financiers et écologiques non négligeables.

 

  • Le stockage : À chaque produit ses spécificités et son mode de stockage. Des aliments frais présenteront des exigences différentes des produits pharmaceutiques et chacun nécessitera un emballage adapté.

Au-delà de la conservation, c’est également l’utilisation de l’espace qui est en jeu. Un bon emballage permettra de gagner de la place et facilitera les opérations de prélèvement qui suivront.

Face à la grogne des commerçants, la marque de sirop d’érable Log Cabin modifia ainsi son conditionnement jugé trop peu pratique. Pour une mise en rayon et un stockage facilités, les boîtes en métal ont fait place à de fines bouteilles en verre.

 

 

L’emballage et la sécurité

 

En protégeant les produit lors du transport et de la manutention, l’emballage produit assure la sécurité à d’autres niveaux.

 

  • Sécurité du consommateur : Certains produits spécifiques réclament une attention particulière quant à leur utilisation. Bien conçu, l’emballage réduit les risques d’accident et empêche les produits toxiques de se répandre.

Au contact d’aliments, il doit également être en mesure d’en préserver la qualité et la stabilisation. Le tout sans contaminer lui-même le produit.

En outre, certaines législations obligent les fabricants à renseigner lisiblement le consommateur sur le produit qu’il achète. L’emballage produit se fait alors support d’information, comme nous le verrons un peu plus loin.

 

  • Sécurité environnementale : Pollution, destruction de la flore ou de la couche d’ozone, l’emballage se doit également de faire barrage aux agressions de certains produits toxiques. Rigide et adaptable, il doit dans certains cas se conformer scrupuleusement à certaines normes imposées.

 

 

L’emballage et l’expérience client

 

On ne réagit plus à l’odeur, seulement à la vue. Si ça continue, les hommes perdront tous leurs autres sens, ils n’en auront plus besoin. Parfum, moutarde, tout sentira pareil, on ne les distinguera que par la forme et la couleur de l’emballage.

L’Odeur (2002), de Radhika Jha.

 

Conditionné, stocké, transporté en toute sécurité, voici le produit enfin présenté au regard de l’acheteur potentiel. Et en cela, l’emballage joue un rôle déterminant.

Premier point de contact entre une marque et un client, c’est lui qui assure la visibilité d’un produit dans un rayon saturé de concurrents. Véritable moyen de communication, il déterminera l’attractivité d’une marchandise bien avant son goût ou son utilité.

Il s’agit de séduire par les graphismes, les couleurs ou les matériaux tout en informant lisiblement. De véhiculer l’image de marque tout en rendant le produit exceptionnel. 

 

couleurs de l'emballage produit
Les couleurs de l’emballage produit agissent sur le cerveau reptilien du consommateur.

 

Dans les rayons, les packaging sortent le grand jeu et redoublent d’inventivité pour se démarquer. Jeux au dos des paquets de céréales, idées recettes ou lots à gagner, tout est possible.

Adaptés à leur environnement, ils portent la marque de la spécificité culturelle et affichent une identité propre. Impulseurs d’achat, ils permettent aussi de fidéliser les nouveaux clients une fois la transaction effectuée, notamment dans le cadre de l’e-commerce.

Quelles que soient les qualités d’un produit, c’est l’emballage qui ajoutera la touche nécessaire à la satisfaction client. Personnalisation du colis ou du ruban d’emballage, petites attentions, le client appréciera les détails qui renforceront son expérience.

Aussi est-il essentiel de travailler l’emballage produit avec soin, en amont comme en aval de l’achat. L’étape est essentielle pour l’attractivité et la pérennisation d’une marque.

 

 

L’emballage et l’information

 

emballage produit de la vérité
L’emballage produit de la vérité selon Philippe Bartherotte.

 S’il devait être décerné un prix à chaque époque, la nôtre recevrait très certainement celui de l’emballage. Avec sans doute une mention spéciale pour l’emballage de la vérité.

L’Avocat du Diable (2012) de Philippe Bartherotte.

 

Et la vérité, la transparence, c’est justement ce que le consommateur recherche désormais. Les emballages sont en cela d’excellents supports de communication de l’information.

 

  • Mentions obligatoires : De nombreux produits spécifiques nécessitent l’apparition lisible de certaines informations pratiques. Il peut s’agir par exemple de la composition chimique, des précautions d’emploi ou encore de la date de péremption…

Rédigées dans les langues majoritaires du marché de destination, elles visent à assurer la protection du consommateur.

 

  • Traçabilité : Parce que les acheteurs se posent aujourd’hui de nombreuses questions, l’emballage peut aussi contribuer à leur apporter des réponses. Origine, mode de transport ou pourcentage de matériaux recyclables utilisés peuvent désormais apparaître.

 

Rassemblant nombre d’informations sur une surface restreinte, l’emballage produit se veut percutant et clair. Le marquage peut figurer directement sur le paquet ou sur une étiquette.

 

 

Innovations et écologie

 

Peu importe le matériau employé, la fonctionnalité reste au cœur de l’innovation des industriels en termes d’emballage. Il faut du pratique et de l’ergonomique !

Dans les boîtes de lait infantile Nestlé, la petite cuillère se loge désormais dans une cavité spécialement aménagée. La boîte de chocolat Nesquik quant à elle est aujourd’hui plus légère avec 10 % de matériaux en moins.

De petites avancées que le consommateur ne remarque pas forcément. Elles permettent cependant à l’emballage de se tenir à jour des préoccupations client et des enjeux environnementaux.

 

Car l’éco-conception tend à progresser un peu partout. Taille et poids réduits, matériaux recyclables, facilités de tri, l’emballage se veut plus propre et plus intelligent.

Les Français, davantage soucieux de leurs choix d’emballage, appellent ainsi à des solutions plus adaptées. Produits d’entretien concentrés en plus petites bouteilles ou emballage plus fins en matière recyclée, le conditionnement s’accommode et reste ce qu’il a toujours été : le résultat d’une réflexion tenant compte de toutes les préoccupations du moment.

Des emballages produit mieux pensés, ce sont moins de déchets et de camions sur les routes. Un élément qui peut, selon le profil de consommateur, constituer un formidable facteur d’attractivité !

 

L’emballage, le cœur de votre stratégie

 

À la fois réduit et adapté aux dimensions du produit, solide et innovant, l’emballage n’a pas fini de nous surprendre ! Si la praticité l’emporte pour 76 % des consommateurs, l’aspect visuel joue un rôle d’importance. L’emballage produit se pense, s’élabore, se trompe de direction parfois pour revenir dans la course de façon toujours plus créative.

L’enjeu étant, au-delà du point de vue sécuritaire, de proposer une véritable expérience d’achat. Envie de tenter la vôtre ?

Mettez vos produits en scène avec des emballages originaux spécifiquement adaptés qui marqueront à coup sûr tous les esprits !

Evaluez l\'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *